Edito du Cont@ct n°3 du 1er octobre 2013